Plastiques dans les fleuves : moins nombreux mais plus persistants

JUILLET 2021 – Les plastiques constituent un problème majeur pour les écosystèmes naturels du monde entier et en particulier pour nos environnements marins et d’eau douce. Les fleuves sont considérés comme étant l’une des principales sources de pollution plastique, car on estime qu’ils déversent chaque année dans nos océans plusieurs millions de tonnes de plastique provenant notamment d’une mauvaise gestion des déchets terrestres. Y a-t-il un « puits » séquestrant rapidement la majorité du plastique quelque part dans l’océan ? Les estimations faites à ce jour sont-elles correctes ? Une étude publiée dans Science menée par le CEFREM et associant le LEGOS, le LOMIC et le GRG, réexamine de façon critique les données existantes d’apports fluviaux en microplastiques et démontre que les estimations antérieures ont été surestimées de deux à trois ordres de grandeur.  Cette correction drastique rend ainsi inutile la nécessité d’un mystérieux « puits de plastique ».

Retrouvez l’actu complète sur le site de l’Université de Perpignan

Retrouvez le communiqué de presse sur le site du CNRS

Et une vidéo grand public sur Blob.fr

Référence : Weiss, L; Ludwig, W.; Heussner, S.; Canals, M.; Ghiglione, J.F.; Estournel, C.; Constant, M.; Kerhervé, P., The missing ocean plastic sink: Gone with the rivers. Science, July 2021, doi:10.1126/science.abe0290

Contact : Claude Estournel – claude.estournelNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERlegos.obs-mip.fr, Lisa Weiss – lisa.weissNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERuniv-perp.fr

Plus d'actualités

Prévisions saisonnières du trait de côte mondial : que peut-on attendre d’El Niño pour l’hiver 2023/24?

Le Pacifique tropical centre-est est actuellement nettement plus chaud que la normale, et la probabilité qu’un El Niño fort s’établisse en janvier-février est de 75 à 85 %, selon le […]

L’évapotranspiration des zones humides, moteur du climat local sud-américain

Des scientifiques de l’IRD, de l’Institut pour le développement durable Mamirauá à Tefé et de l’Institut de recherche hydraulique de Porto Alegre, au Brésil, sont parvenus à évaluer l’évapotranspiration sur […]

Amincissement exceptionnel des glaciers du Mont-Blanc durant l’année glaciologique 2021/2022

Les glaciers reculent et perdent de la masse quasiment partout sur Terre depuis plusieurs décennies, avec un schéma typique de fort amincissement dans leurs parties inférieures et des changements d’altitude […]

Rechercher