CTOH: Centre d’études topographiques de l’océan et de l’hydrosphère

CTOH: Centre d’études topographiques de l’océan et de l’hydrosphère

Éditeur: Direction – Mis à jour le 31/03/2021

Objectifs scientifiques

Définir et améliorer de manière continue l’observabilité des processus physiques dans les mesures altimétriques constitue l’objectif scientifique majeur de l’équipe. Au cours des années passées elle a acquis un savoir-faire certain dans ce domaine sur plusieurs types de surface, de l’océan aux surfaces continentales. Ce savoir-faire est valorisé à travers le développement de produits dérivés et algorithmes de traitement et d’analyse de la mesure altimétrique mis au service de la communauté scientifique internationale (via le SNO CTOH, le service AVISO+ ou le pôle Theia). Cette action est clairement ancrée sur le long terme, avec la production de séries de données les plus longues et homogènes possible. L’équipe participe également de manière active à la définition de nouvelles missions altimétriques et à leur accompagnement auprès des agences spatiales (CNES et ESA), ainsi qu’à la formation de la communauté scientifique à l’altimétrie spatiale et ses applications (aussi bien en France qu’à l’international). 

Stratégie et outils

Les orientations de l’équipe se déclinent de la manière suivante :

  • Pour toutes les surfaces (océan, terre, glace), assurer la continuité et l‘homogénéité des informations géophysiques dérivées des missions altimétriques historiques et des nouvelles et futures missions basées sur les technologies SAR et SARin. Cet objectif est en effet critique pour les études climatiques.
  • Utiliser les nouvelles connaissances dérivées des nouveaux instruments pour améliorer les traitements des missions passées et dériver de nouvelles informations géophysiques, en particulier sur les petites échelles spatiales (océans, terre, glace).
  • Utiliser la synergie des observations altimétriques avec les autres capteurs et les mesures in-situ pour définir et dériver de nouveaux produits aidant à la compréhension du cycle de l‘eau et à la gestion des risques dans un contexte de changement climatique.

Outils : Observations spatiales, mesures in-situ, modélisation numérique, modélisation de la mesure radar.

 Projets et chantiers

L’équipe travaille sur de nombreux chantiers et projets, avec une approche collaborative, que ce soit sur les surfaces continentales, les fines échelles océaniques, l’océan côtier ou la glace de mer. 

Actualités

Actualités Scientifiques

QUELLE EST L INFLUENCE DU FLEUVE NIGER SUR L UPWELLING DU GOLFE DE GUINEE ?

JANV 2021 – Les remontées d’eaux côtières qui apparaissent chaque été au nord du golfe de Guinée favorisent la pêche en Côte d’Ivoire et au Ghana. En revanche, elles profitent […]

Actualités Scientifiques

LE LAC TCHAD NE S’ASSECHE PAS

MARS 2020 – Une récente étude menée par des chercheurs du CEREGE, du LEGOS et de Géosciences Rennes montre que le lac Tchad ne s’assèche pas. Au contraire, depuis 13 […]

Actualités Scientifiques

LES VARIATIONS DU COURANT NORD (MEDITERRANEE NORD-OCCIDENTALE) OBSERVEES PAR ALTIMETRIE SPATIALE

MARS 2019 – L’altimétrie spatiale mesure les variations du niveau de la mer et permet d’estimer les courants océaniques de surface au large de manière synoptique, continue et quasi-globale. Grâce […]

Actualités Scientifiques

LES EAUX SOUTERRAINES DE L’AMAZONE ENFIN QUANTIFIEES

JANV 2019 – Le bassin de l’Amazone étant difficile d’accès, l’état de ses nappes phréatiques restait quasi inconnu. Mais le mystère est levé grâce à une évaluation réalisée par une […]

Composition

Personnel permanent

Prénom NOMGrade – Tutelle
Florence BIROLResponsable d’équipe
Physicienne – CNAP
Fernando NINOResponsable Technique
Ingénieur de recherche – IRD
Damien ALLAINIngénieur de recherche – IRD
Fabien BLARELIngénieur d’étude – CNRS
Denis BLUMSTEINIngénieur – CNES
Frédéric FRAPPARTPhysicien adjoint – CNAP
Jordi CHINAUDIngénieur – CNES
Fabien LEGERIngénieur d’étude – CNRS
Rosemary MORROWPhysicienne – CNAP

Ensemble des membres de l’équipe

B
L
N

Rechercher