Impact d’El Niño sur la variabilité de la position du trait de côte mondial

L’évolution interannuelle des traits de côte à l’échelle mondiale est dominée par El Niño. C’est ce que démontre une étude menée par plusieurs organismes de recherche, dont le LEGOS. Plus spécifiquement, les chercheurs soulignent l’influence du phénomène climatique et océanographique ENSO (El Niño – oscillation australe) sur les côtes, et ce à l’échelle mondiale.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont exploité, pour la première fois, des données satellites obtenues entre 1993 et 2019 sur les positions du trait de côte et niveau de la mer, ainsi que divers produits de modèles numériques globaux. Ces données leur ont permis de révéler que les littoraux sont impactés par trois principaux facteurs : le niveau de la mer, les vagues océaniques et les rivières. Or, El Niño agit directement sur ces facteurs. Les résultats de cette étude fournissent un nouveau cadre pour comprendre et prévenir des risques côtiers induits par le climat.

Plus d’info sur le site de l’IRD

Référence :

Rafael Almar, Julien Boucharel, Marcan Graffin, Gregoire Ondoa Abessolo, Gregoire Thoumyre, Fabrice Papa, Roshanka Ranasinghe, Jennifer Montano, Erwin W.J. Bergsma, Mohamed Wassim Baba, Fei-Fei Jin. Influence of El Niño on the variability of global shoreline positionNature Communications, 12 juin 2023. DOI : https://doi.org/10.1038/s41467-023-38742-9

Contacts :

Rafael Almar : rafael.almarNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERird.fr

Julien Boucharel : julien.boucharelNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERird.fr

Plus d'actualités

Prévisions saisonnières du trait de côte mondial : que peut-on attendre d’El Niño pour l’hiver 2023/24?

Le Pacifique tropical centre-est est actuellement nettement plus chaud que la normale, et la probabilité qu’un El Niño fort s’établisse en janvier-février est de 75 à 85 %, selon le […]

L’évapotranspiration des zones humides, moteur du climat local sud-américain

Des scientifiques de l’IRD, de l’Institut pour le développement durable Mamirauá à Tefé et de l’Institut de recherche hydraulique de Porto Alegre, au Brésil, sont parvenus à évaluer l’évapotranspiration sur […]

Amincissement exceptionnel des glaciers du Mont-Blanc durant l’année glaciologique 2021/2022

Les glaciers reculent et perdent de la masse quasiment partout sur Terre depuis plusieurs décennies, avec un schéma typique de fort amincissement dans leurs parties inférieures et des changements d’altitude […]

Rechercher