LA CALOTTE DU GROENLAND FOND BEAUCOUP PLUS VITE QUE PREVU

DEC 2019 – Une étude menée par 89 scientifiques de 50 instituts internationaux (dont l’IGE et le LEGOS en France) fait état d’une situation très inquiétante concernant les pertes de masse de la calotte Groenlandaise et son impact sur la hausse du niveau des mers et donc sur les populations côtières. Les résultats montrent en effet une perte de masse plus rapide que les prévisions du GIEC en 2013. Les chercheurs ont également établi que cette perte de glace était due à parts égales à la fonte de surface et au vêlage d’icebergs.

Actu complète sur le site de l’INSU.

Iceberg © I. Joughin

Référence : The IMBIE team, Mass balance of the Greenland Ice Sheet from 1992-2018, Nature, doi:10.1038/s41586-019-1855-2

Contact : Alejandro Blazquez-alejandro.blazquezNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERlegos.obs-mip.fr

Plus d'actualités

Prévisions saisonnières du trait de côte mondial : que peut-on attendre d’El Niño pour l’hiver 2023/24?

Le Pacifique tropical centre-est est actuellement nettement plus chaud que la normale, et la probabilité qu’un El Niño fort s’établisse en janvier-février est de 75 à 85 %, selon le […]

L’évapotranspiration des zones humides, moteur du climat local sud-américain

Des scientifiques de l’IRD, de l’Institut pour le développement durable Mamirauá à Tefé et de l’Institut de recherche hydraulique de Porto Alegre, au Brésil, sont parvenus à évaluer l’évapotranspiration sur […]

Amincissement exceptionnel des glaciers du Mont-Blanc durant l’année glaciologique 2021/2022

Les glaciers reculent et perdent de la masse quasiment partout sur Terre depuis plusieurs décennies, avec un schéma typique de fort amincissement dans leurs parties inférieures et des changements d’altitude […]

Rechercher