LA CALOTTE DU GROENLAND FOND BEAUCOUP PLUS VITE QUE PREVU

DEC 2019 – Une étude menée par 89 scientifiques de 50 instituts internationaux (dont l’IGE et le LEGOS en France) fait état d’une situation très inquiétante concernant les pertes de masse de la calotte Groenlandaise et son impact sur la hausse du niveau des mers et donc sur les populations côtières. Les résultats montrent en effet une perte de masse plus rapide que les prévisions du GIEC en 2013. Les chercheurs ont également établi que cette perte de glace était due à parts égales à la fonte de surface et au vêlage d’icebergs.

Actu complète sur le site de l’INSU.

Iceberg © I. Joughin

Référence : The IMBIE team, Mass balance of the Greenland Ice Sheet from 1992-2018, Nature, doi:10.1038/s41586-019-1855-2

Contact : Alejandro Blazquez-alejandro.blazquezNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERlegos.obs-mip.fr

Plus d'actualités

Actualités Scientifiques

Le rôle fondamental des courants marins sur la distribution d’aluminium dans les océans

JUILLET 2021 – L’aluminium est communément utilisé par les géochimistes pour quantifier les flux de poussières continentales qui se déposent à la surface de l’océan. Alors que l’effet de la […]

05.07.2021

Actualités Scientifiques

Inde : l’origine de la crue dévastatrice de Chamoli dévoilée

JUILLET 2021 – Réseaux de chercheurs, alliance des disciplines, collaborations internationales ont permis d’identifier les causes de la catastrophe géologique survenue en février 2021 en Inde. Plus de 200 personnes […]

Actualités Scientifiques

Plastiques dans les fleuves : moins nombreux mais plus persistants

JUILLET 2021 – Les plastiques constituent un problème majeur pour les écosystèmes naturels du monde entier et en particulier pour nos environnements marins et d’eau douce. Les fleuves sont considérés […]

02.07.2021

Rechercher