LA CALOTTE DU GROENLAND FOND BEAUCOUP PLUS VITE QUE PREVU

DEC 2019 – Une étude menée par 89 scientifiques de 50 instituts internationaux (dont l’IGE et le LEGOS en France) fait état d’une situation très inquiétante concernant les pertes de masse de la calotte Groenlandaise et son impact sur la hausse du niveau des mers et donc sur les populations côtières. Les résultats montrent en effet une perte de masse plus rapide que les prévisions du GIEC en 2013. Les chercheurs ont également établi que cette perte de glace était due à parts égales à la fonte de surface et au vêlage d’icebergs.

Actu complète sur le site de l’INSU.

Iceberg © I. Joughin

Référence : The IMBIE team, Mass balance of the Greenland Ice Sheet from 1992-2018, Nature, doi:10.1038/s41586-019-1855-2

Contact : Alejandro Blazquez-alejandro.blazquezNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERlegos.obs-mip.fr

Plus d'actualités

Actualités Scientifiques

Le fleuve Congo sous l’oeil des satellites

Une équipe de recherche internationale incluant des chercheurs du LEGOS et du Centre de recherche en ressources en eau du Congo (CREEBaC) de l’université de Kinshasa vient de démontrer, grâce […]

14.06.2022

Actualités Scientifiques

Les marées génèrent des vents de surface

Des vents de marées de surface, générés dans la zone de friction entre courants de marée et la partie la plus basse de l’atmosphère, ont été identifiés dans la Manche. […]

17.05.2022

Actualités Scientifiques

Nouvelles mesures d’épaisseur de la neige sur la banquise par altimétrie spatiale

Le lancement du satellite CryoSat-2, en 2010, a permis d’observer avec précision l’épaisseur de la glace de mer en mesurant la fraction de la glace de mer au-dessus du niveau […]

07.04.2022

Rechercher