La disparition des glaciers plus importante que prévue

Dans une nouvelle étude parue dans la revue Science, une équipe internationale comprenant deux chercheurs du LEGOS révèle une perte de masse des glaciers plus forte que celle jusqu’alors prévue. Selon leurs travaux, cette perte augmente de 11% à 44% par rapport aux précédentes projections, notamment celles ayant alimenté le dernier rapport du GIEC. La majorité des glaciers de notre planète sont des petits glaciers, inférieurs à 1 km2, ce sont les plus touchés par cette perte de masse. Ainsi, selon le scénario avec une limitation de la hausse des températures à 1,5°C, 49% des glaciers du monde, dont tous les petits, sont malgré tout appelés à disparaitre d’ici 2100, provoquant alors une hausse de 9 cm du niveau de la mer. Dans cette hypothèse, les plus gros glaciers sont également impactés, sans pour autant disparaître. Si la hausse des températures atteignait les 4°C, petits et gros seraient touchés et 83% des glaciers seraient alors amenés à disparaitre, avec une élévation du niveau des mers de 15,4 cm. 

Retrouvez l’actu complète sur le site web du CNRS.

Référence : Global glacier in the 21th century: Every increase in temperature matters,  Rounce, D. R., Hock, R., Maussion, F., Hugonnet, R., Kochtitzky, W., Huss, M., Berthier, E., Brinkerhoff, D. J., Compagno, L., Copland, L., Farinotti, D., Menounos, B., and McNabb, R. W.: Global glacier change in the 21st century: Every increase in temperature matters, Science, 6 janvier 2023, https://doi.org/10.1126/science.abo1324, 2023

Contact : etienne.berthierNO SPAM -- FILTER@NO SPAM -- FILTERlegos.obs-mip.fr.fr

Plus d'actualités

Prévisions saisonnières du trait de côte mondial : que peut-on attendre d’El Niño pour l’hiver 2023/24?

Le Pacifique tropical centre-est est actuellement nettement plus chaud que la normale, et la probabilité qu’un El Niño fort s’établisse en janvier-février est de 75 à 85 %, selon le […]

L’évapotranspiration des zones humides, moteur du climat local sud-américain

Des scientifiques de l’IRD, de l’Institut pour le développement durable Mamirauá à Tefé et de l’Institut de recherche hydraulique de Porto Alegre, au Brésil, sont parvenus à évaluer l’évapotranspiration sur […]

Amincissement exceptionnel des glaciers du Mont-Blanc durant l’année glaciologique 2021/2022

Les glaciers reculent et perdent de la masse quasiment partout sur Terre depuis plusieurs décennies, avec un schéma typique de fort amincissement dans leurs parties inférieures et des changements d’altitude […]

Rechercher